SR-BOAT.COM
19 Mai 2024 à 23:12:18 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Plancher CENTAURE 5.6 2011 POURRI  (Lu 14999 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Christophe79
Modérateur Global
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2169

Christophe
Firefox 126.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #30 le: 17 Mars 2023 à 21:02:54 »

Je trouve aussi bizarre que ça soit allé aussi loin.
Le vivier n'est normalement plus en eau quand on arrive au port puisqu'on le vide pour rouler.

Si le bateau a 250h, le vivier a t-il servi 250h ? J'en doute ??
En principe le bateau a séché tous les hivers pour n'avoir que 250h en 12 ans. Bref... je ne comprends pas bien.

Même avec des trappes restées fermées sur remorque (ce qui aurait été un tort) je ne comprends pas bien comment avec si peu d'heures de mise en eau du vivier tout le pont soit imbibé Huh  Roulement des yeux
Journalisée

Si j'avais su que c'était pas possible, je l'aurais pas fait...

Modeste donateur SNSM... mais les petites rivières...etc.
Merci à eux.
Humber 6.30 - 150Cv Ho G2
Valiant 5.70 - 90Cv Optimax
Technostrat 3.60 - 15Cv Johnson
Freeman
Invité
« Répondre #31 le: 17 Mars 2023 à 22:56:29 »

Maintenant , mon principal questionnement est l'état du tableau ar.... si j'entreprenais les travaux et qu'on découvre que le tableau est mort c'est  vraiment que je n'ai pas du tout de chance.
J'attends impatiemment le retour de STEVENN , si toutefois le défaut de fabrication était avéré je ne pense pas que cela soit  pris en charge.
Quand je disais que c'étais un défaut de fabrication, ça ne veut pas dire que tu peux demander des comptes au concessionnaire car ce n'est pas un vice de fabrication. C'est un peu comme si un carrossier traitait de la corrosion sur une tôle sans poncer à blanc mais en traitant la partie corrodée au frameto. Ca fera le taf' un temps mais la corrosion reviendra vite.
Là, il aurait fallu qu'après la découpe, les bordures soit résinées et l'installation de la trappe étanchée avec du mastic polyuréthane.

Quoiqu'il en soit, là on parle dans le vide car des photos ne suffisent pas à poser un diagnostic fiable. De plus, on est pas des pros.

A ce stade, à mon avis, tu as 2 options :
1) tu demandes à Steven de t'expliquer pourquoi ton plancher a pourri (il y a forcément une explication).
En tant qu'importateur, il a tout intérêt à jouer la transparence car quoiqu'on en dise, une réputation peut vite prendre du plomb dans l'aile d'autant que tu communiques sur le web. S'il ne détecte pas de bidouillage particulier, il devrait te proposer une intervention à prix raisonnable. (en ne prenant pas une marge délirante, il montrera son professionnalisme et son intégrité en matière de SAV)

2) tu fais appelles à un pro en strat' dans le nautisme indépendant de toute assurance ou marque particulière, tu lui demandes d'établir un diagnostic (et éventuellement un devis)
Journalisée
Freeman
Invité
« Répondre #32 le: 17 Mars 2023 à 23:10:12 »

Je réitère, bizarre que ça soit autant étendu juste par le chant, mais je me trompe peut-être...
Si le plancher est réellement pourri jusqu'au bout, il y a peut être d'autres entrées d'eau que celle de la trappe. Etant donné que les aménagements sont vissés dans le pont, il suffit de quelques vis traversantes non étanchées pour propager le pourrissement.
Journalisée
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #33 le: 18 Mars 2023 à 00:05:28 »

Maintenant , mon principal questionnement est l'état du tableau ar.... si j'entreprenais les travaux et qu'on découvre que le tableau est mort c'est  vraiment que je n'ai pas du tout de chance.
J'attends impatiemment le retour de STEVENN , si toutefois le défaut de fabrication était avéré je ne pense pas que cela soit  pris en charge.
Quand je disais que c'étais un défaut de fabrication, ça ne veut pas dire que tu peux demander des comptes au concessionnaire car ce n'est pas un vice de fabrication. C'est un peu comme si un carrossier traitait de la corrosion sur une tôle sans poncer à blanc mais en traitant la partie corrodée au frameto. Ca fera le taf' un temps mais la corrosion reviendra vite.
Là, il aurait fallu qu'après la découpe, les bordures soit résinées et l'installation de la trappe étanchée avec du mastic polyuréthane.

Quoiqu'il en soit, là on parle dans le vide car des photos ne suffisent pas à poser un diagnostic fiable. De plus, on est pas des pros.

A ce stade, à mon avis, tu as 2 options :
1) tu demandes à Steven de t'expliquer pourquoi ton plancher a pourri (il y a forcément une explication).
En tant qu'importateur, il a tout intérêt à jouer la transparence car quoiqu'on en dise, une réputation peut vite prendre du plomb dans l'aile d'autant que tu communiques sur le web. S'il ne détecte pas de bidouillage particulier, il devrait te proposer une intervention à prix raisonnable. (en ne prenant pas une marge délirante, il montrera son professionnalisme et son intégrité en matière de SAV)

2) tu fais appelles à un pro en strat' dans le nautisme indépendant de toute assurance ou marque particulière, tu lui demandes d'établir un diagnostic (et éventuellement un devis)
Pour le moment je n'ai pas de retour, de concept nautique  mais j'espère en avoir 1 la semaine prochaine. j'ai également fait une demande auprès du vendeur pour annuler la vente à l'amiable .
Dans nos échange de mail il avait confirmé que le bateau était en bon état et rien à prévoir .
J'aimerai tout autant une réponse positive de Concepte nautique pour une solution à ce problème .
Journalisée

Julien
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #34 le: 18 Mars 2023 à 00:45:11 »

Je connais "un peu" ces semi-rigides sud-africains made by Stingray, car j'ai commencé à les importer - au moins les catamarans "Tomcat" - à partir des années 1995 environ - puis quelques monocarènes "Searaider" ensuite, ce jusqu'en 2006 (retraite).
Ces bateaux étaient très bien construits et je n'ai jamais eu de problèmes dûs à leur construction, d'où mon étonnement.

Tous les bateaux que j'ai pu importer durant cette dizaine d'années portent une plaque alu  rivetée/collée au tableau arrière, portant le n° de série en particulier.
Mais il y a certainement eu quelques bateaux achetés directement au chantier Stingray ou à des particuliers locaux par des touristes, utilisés sur place pendant quelques années, puis exportés par leur propriétaire en Europe, puis immatriculés sur place, ce qui ne présente pas de problème majeur... il suffisait de faire constater la conformité du bateau par l'inspecteur des Afmars, un essai en mer et c'était tout bon.

Donc ce SR a peut-être été construit au siècle dernier, et éventuellement bricolé par un amateur car les photos semblent montrer des collages réalisés sous le pont. Et il suffit d'un bouchon de fond de coque mal vissé sous l'eau pour remplir le bateau en quelques heures, idem pour une jonction mal réalisée entre carène et pont au niveau du tableau Ar., c'est là qu'apparaissent les fuites, et si tu as le malheur de laisser le bateau à l'eau pendant quelques jours c'est gagné !


Le pont des SR's que j'ai importés étaient monolithiques, c'est-à-dire sans la moindre couche de CTP à l'intérieur du stratifié, d'où un certain poids mais aussi une solidité surprenante ... je me souviens en particulier d'un cata 720 bimoteurs suspendu par 2 anneaux au tableau Ar et par 2 tiges filetées de 10 ou 12 vissées directement dans le strat à l'avant du pont à 1mètre de l'étrave et supportant la tonne et demie ... au port de la corniche à Marseille.


Cela étant dit, je suis sûr que ton bateau est réparable en éliminant tout le pont de l'étrave au tableau après avoir enlevé tous les accessoires (console, sièges ...) et en le reconstruisant en tissu de verre type Rovimat stratifié polyester.

Il faut disposer pendant quelques jours d'une surface de travail plane non adhérente de la taille du pont, genre bâche à couloirs de Leroy Merlin par exemple, et avec 3 à 4 couches de RM stratifiées tu obtiens une surface suffisamment rigide pour pouvoir être manipulée et ajustée sur la structure interne de la coque.
Ensuite tu l'ajustes à ce qui est la carène elle-même avant que ce "dessous de pont" que tu viens de construire n'ait vraiment durci, et tu le colles sur la coque.
Toutefois, pour pouvoir obtenir un collage solide, il aura été nécessaire de faire sabler l'intérieur de la coque pour éliminer l'humidité et ce qui n'adhère pas à la carène, première opération avant toute autre.

Puis, quand ce "pont" est sec tu y ajoutes 2 ou 3 couches de rovimat pour arriver à une épaisseur finale autour des 8mm.

En fonction de la qualité d'assemblage de la structure interne de la carène, il aura peut-être été nécessaire d'y ajouter quelques pièces de stratifié
afin que les surfaces de contact entre pont et structure soient aussi jointives que possible. Une autre solution possible est de les coller entre eux avec un mastic de batiment genre Sikaflex.
Journalisée
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2188


Firefox 126.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #35 le: 18 Mars 2023 à 00:50:35 »

Bonsoir Julien

J'ai bien peur qu'une annulation de vente même amiable ne soit plus possible !! aux vues des travaux déjà effectué le bateau n'est plus du tout actuellement en mesure de navigué , le vendeur risque fort de t’opposè la découpe du pont, cela même si elle était nécessaire pour  estimé l'étendue des dégats !!

Il n'aurait pas fallu intervenir, des que ta eu des doutes sur l'état interne du pont il aurait fallu faire, faire une expertise, et lui en fournir une copie ou au moins l'en informer.  
Journalisée
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2188


Firefox 126.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #36 le: 18 Mars 2023 à 01:03:51 »

Je connais "un peu" ces semi-rigides sud-africains made by Stingray, car j'ai commencé à les importer - au moins les catamarans "Tomcat" - à partir des années 1995 environ - puis quelques monocarènes "Searaider" ensuite, ce jusqu'en 2006 (retraite).
Ces bateaux étaient très bien construits et je n'ai jamais eu de problèmes dûs à leur construction, d'où mon étonnement.

Tous les bateaux que j'ai pu importer durant cette dizaine d'années portent une plaque alu  rivetée/collée au tableau arrière, portant le n° de série en particulier.
Mais il y a certainement eu quelques bateaux achetés directement au chantier Stingray ou à des particuliers locaux par des touristes, utilisés sur place pendant quelques années, puis exportés par leur propriétaire en Europe, puis immatriculés sur place, ce qui ne présente pas de problème majeur... il suffisait de faire constater la conformité du bateau par l'inspecteur des Afmars, un essai en mer et c'était tout bon.

Donc ce SR a peut-être été construit au siècle dernier, et éventuellement bricolé par un amateur car les photos semblent montrer des collages réalisés sous le pont. Et il suffit d'un bouchon de fond de coque mal vissé sous l'eau pour remplir le bateau en quelques heures, idem pour une jonction mal réalisée entre carène et pont au niveau du tableau Ar., c'est là qu'apparaissent les fuites, et si tu as le malheur de laisser le bateau à l'eau pendant quelques jours c'est gagné !


Le pont des SR's que j'ai importés étaient monolithiques, c'est-à-dire sans la moindre couche de CTP à l'intérieur du stratifié, d'où un certain poids mais aussi une solidité surprenante ... je me souviens en particulier d'un cata 720 bimoteurs suspendu par 2 anneaux au tableau Ar et par 2 tiges filetées de 10 ou 12 vissées directement dans le strat à l'avant du pont à 1mètre de l'étrave et supportant la tonne et demie ... au port de la corniche à Marseille.


Cela étant dit, je suis sûr que ton bateau est réparable en éliminant tout le pont de l'étrave au tableau après avoir enlevé tous les accessoires (console, sièges ...) et en le reconstruisant en tissu de verre type Rovimat stratifié polyester.

Il faut disposer pendant quelques jours d'une surface de travail plane non adhérente de la taille du pont, genre bâche à couloirs de Leroy Merlin par exemple, et avec 3 à 4 couches de RM stratifiées tu obtiens une surface suffisamment rigide pour pouvoir être manipulée et ajustée sur la structure interne de la coque.
Ensuite tu l'ajustes à ce qui est la carène elle-même avant que ce "dessous de pont" que tu viens de construire n'ait vraiment durci, et tu le colles sur la coque.
Toutefois, pour pouvoir obtenir un collage solide, il aura été nécessaire de faire sabler l'intérieur de la coque pour éliminer l'humidité et ce qui n'adhère pas à la carène, première opération avant toute autre.

Puis, quand ce "pont" est sec tu y ajoutes 2 ou 3 couches de rovimat pour arriver à une épaisseur finale autour des 8mm.

En fonction de la qualité d'assemblage de la structure interne de la carène, il aura peut-être été nécessaire d'y ajouter quelques pièces de stratifié
afin que les surfaces de contact entre pont et structure soient aussi jointives que possible. Une autre solution possible est de les coller entre eux avec un mastic de batiment genre Sikaflex.

Apparemment et au vus des photos !! seul la partie supérieur du "sandwich" du pont a été découpé il suffit donc de  reconstruire un  plancher  en CP marine  ( éventuellement enduit de résine pour accroitre sa résistance a l'humidité ) a dimension de l'ancien  le coller sur la partie  polyester encore en place ( face inférieure du sandwich ) et  re-stratifié le pont entier  !
Journalisée
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #37 le: 18 Mars 2023 à 09:28:44 »

Merci pour toutes ces infos techniques et historiques.

En ce moment je bouffe du youtube "comment stratifier.

ça reste un chantier titanesque pour une personne qui n'a jamais fais ce genre de travaux.

Si au moins je pouvais avoir plus d'infos sur la coque  et comment assembler et coller correctement le pont à la coque, les bon matériaux à utiliser... A vous lire c'est rassurant et parait simple mais ce n'est pas le cas

Si j'ai découpé la coque c'était pour espérer retrouver du bois saint et prendre à ma charge la réfection de cette petite partie mais loin de là j'aurai penser m'embringuer dans un tel bordel.
Journalisée

Julien
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #38 le: 18 Mars 2023 à 09:40:54 »

Je connais "un peu" ces semi-rigides sud-africains made by Stingray, car j'ai commencé à les importer - au moins les catamarans "Tomcat" - à partir des années 1995 environ - puis quelques monocarènes "Searaider" ensuite, ce jusqu'en 2006 (retraite).
Ces bateaux étaient très bien construits et je n'ai jamais eu de problèmes dûs à leur construction, d'où mon étonnement.

Tous les bateaux que j'ai pu importer durant cette dizaine d'années portent une plaque alu  rivetée/collée au tableau arrière, portant le n° de série en particulier.
Mais il y a certainement eu quelques bateaux achetés directement au chantier Stingray ou à des particuliers locaux par des touristes, utilisés sur place pendant quelques années, puis exportés par leur propriétaire en Europe, puis immatriculés sur place, ce qui ne présente pas de problème majeur... il suffisait de faire constater la conformité du bateau par l'inspecteur des Afmars, un essai en mer et c'était tout bon.
malheureusement je suis novice et je me suis mal renseigné, j'aime faire confiance et j'ai voulu faire confiance

Donc ce SR a peut-être été construit au siècle dernier, et éventuellement bricolé par un amateur car les photos semblent montrer des collages réalisés sous le pont. Et il suffit d'un bouchon de fond de coque mal vissé sous l'eau pour remplir le bateau en quelques heures, idem pour une jonction mal réalisée entre carène et pont au niveau du tableau Ar., c'est là qu'apparaissent les fuites, et si tu as le malheur de laisser le bateau à l'eau pendant quelques jours c'est gagné !
Comment ça du siècle dernier, sur les papier la date de fabrication est de 2010


Le pont des SR's que j'ai importés étaient monolithiques, c'est-à-dire sans la moindre couche de CTP à l'intérieur du stratifié, d'où un certain poids mais aussi une solidité surprenante ... je me souviens en particulier d'un cata 720 bimoteurs suspendu par 2 anneaux au tableau Ar et par 2 tiges filetées de 10 ou 12 vissées directement dans le strat à l'avant du pont à 1mètre de l'étrave et supportant la tonne et demie ... au port de la corniche à Marseille.


Cela étant dit, je suis sûr que ton bateau est réparable en éliminant tout le pont de l'étrave au tableau après avoir enlevé tous les accessoires (console, sièges ...) et en le reconstruisant en tissu de verre type Rovimat stratifié polyester.
tu veux dire de refaire un pont 100% stratifié?

Il faut disposer pendant quelques jours d'une surface de travail plane non adhérente de la taille du pont, genre bâche à couloirs de Leroy Merlin par exemple, et avec 3 à 4 couches de RM stratifiées tu obtiens une surface suffisamment rigide pour pouvoir être manipulée et ajustée sur la structure interne de la coque.
Ensuite tu l'ajustes à ce qui est la carène elle-même avant que ce "dessous de pont" que tu viens de construire n'ait vraiment durci, et tu le colles sur la coque.
Toutefois, pour pouvoir obtenir un collage solide, il aura été nécessaire de faire sabler l'intérieur de la coque pour éliminer l'humidité et ce qui n'adhère pas à la carène, première opération avant toute autre.


Puis, quand ce "pont" est sec tu y ajoutes 2 ou 3 couches de rovimat pour arriver à une épaisseur finale autour des 8mm.

En fonction de la qualité d'assemblage de la structure interne de la carène, il aura peut-être été nécessaire d'y ajouter quelques pièces de stratifié
afin que les surfaces de contact entre pont et structure soient aussi jointives que possible. Une autre solution possible est de les coller entre eux avec un mastic de batiment genre Sikaflex.
Tu parles de la  jonction entre le pont et la console et pont/coffre ?
Journalisée

Julien
xabmay
Administrateur
Membre Héroïque
*****
En ligne En ligne

Messages: 746


Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #39 le: 18 Mars 2023 à 10:07:38 »

La stratification peut faire peur mais si tu respectes la marche à suivre et que tu prends ton temps dans la préparation, c’est assez facile. Il ne faut pas beaucoup d’outillage spécifique. Sur YouTube, il y a notamment :
- born again boating
- boatworkstoday

Le second a beaucoup de vidéos explicatives.
Journalisée

Xavier
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #40 le: 18 Mars 2023 à 11:20:40 »

La stratification peut faire peur mais si tu respectes la marche à suivre et que tu prends ton temps dans la préparation, c’est assez facile. Il ne faut pas beaucoup d’outillage spécifique. Sur YouTube, il y a notamment :
- born again boating
- boatworkstoday

Le second a beaucoup de vidéos explicatives.
Merci
Journalisée

Julien
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #41 le: 26 Mars 2023 à 19:52:52 »

Jouls, tu dis que sur les documents de ce bateau il serait de 2010, question  : qui est indiqué comme étant l'importateur, et/ou le vendeur ?

Ce bateau prétendument de 2010 - j'avais fermé boutique depuis 5 ans - a forcément été homologué par une entreprise habilitée à délivrer un certificat, ceux que je vendais l'ont tous été par ICNN à La Rochelle ... donc s'il vient de La Gaude Marine c'est un faux.
Journalisée
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #42 le: 26 Mars 2023 à 20:24:38 »

J'ajoute qu'à ma connaissance il y a eu 2 vendeurs de ces bateaux en même temps que moi !

L'un d'eux m'a acheté un seul monocarène 620 au début des années 2000 environ, sans m'indiquer qu'il était un pro qui voulait me piquer la marque - je l'ai appris par la suite, et je n'ai pas enregistré son nom car la vente des monocarènes n'était pas mon truc -, puis est arrivé l'actuel importateur, qui m'a facilement dégagé en touche et a obtenu ce titre car c'est un gros vendeur de moteurs Mercury, et plus on est capable de vendre des moteurs plus facilement on obtient le titre.

Les numéros d'homologations de ces bateaux sont certainement différents des miens car ils ont dû à nouveau payer pour obtenir l'homologation française des bateaux qu'ils importaient - et ce n'est pas gratuit, loin de là !
Journalisée
Freeman
Invité
« Répondre #43 le: 26 Mars 2023 à 22:55:03 »

J'ajoute qu'à ma connaissance il y a eu 2 vendeurs de ces bateaux en même temps que moi !

L'un d'eux m'a acheté un seul monocarène 620 au début des années 2000 environ, sans m'indiquer qu'il était un pro qui voulait me piquer la marque - je l'ai appris par la suite, et je n'ai pas enregistré son nom car la vente des monocarènes n'était pas mon truc -, puis est arrivé l'actuel importateur, qui m'a facilement dégagé en touche et a obtenu ce titre car c'est un gros vendeur de moteurs Mercury, et plus on est capable de vendre des moteurs plus facilement on obtient le titre.

Les numéros d'homologations de ces bateaux sont certainement différents des miens car ils ont dû à nouveau payer pour obtenir l'homologation française des bateaux qu'ils importaient - et ce n'est pas gratuit, loin de là !
Avant Concept nautique, le seul concessionnaire (à ma connaissance) était à Quimper. J'ai eu l'occasion de lui rendre visite à l'époque. Je me rappelle de son nom. Ca apporterait quoi dans le cas présent ?
Journalisée
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #44 le: 30 Mars 2023 à 08:04:17 »

Jouls, tu dis que sur les documents de ce bateau il serait de 2010, question  : qui est indiqué comme étant l'importateur, et/ou le vendeur ?

Ce bateau prétendument de 2010 - j'avais fermé boutique depuis 5 ans - a forcément été homologué par une entreprise habilitée à délivrer un certificat, ceux que je vendais l'ont tous été par ICNN à La Rochelle ... donc s'il vient de La Gaude Marine c'est un faux.

L'importateur sur les papiers est BRADEMIX PTY LTD T/A STINGRAY

comment ça un faux yeux tu m'en dire plus ? c'est un centaure au une copie? le premier acheteur vient de PLOUHINEC 56340
« Dernière édition: 30 Mars 2023 à 08:11:11 par Jouls56 » Journalisée

Julien
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #45 le: 30 Mars 2023 à 08:22:39 »

Pour donner suite à ma petite histoire, je dois emmener le bateau chez CENTAURE Concept Nautique pour y jeter un oeil et avoir un devis.
Entre temps j'ai rencontré une société familiale basé à coté de chez moi , la société est SOLUTION NAUTIQUE basée à HENNEBONT dans le 56. Je me suis rendu dans leur atelier et Philippe le gérant m'a dit qu'il ne fallait surtout pas s'inquiété.
Sa méthode serait de tout enlever le pont et de repartir sur un pont tout neuf et renforcé . on y verrait que du feu.
Je vous tiendrai informé sur ma prise de décision et de l'avancée des travaux. j'ai déjà enlevé tout les accessoires du pont , console et coffre.
Journalisée

Julien
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #46 le: 30 Mars 2023 à 11:14:15 »

 Salut Freeman,

Je pense que celui de Quimper est celui qui m'avait acheté le 620 monocarène.

Mais ça ne résoud rien pour Jouls, et s'il a quelqu'un près de chez lui capable de faire le travail correctement et à bon prix, ne pas hésiter !
Journalisée
Freeman
Invité
« Répondre #47 le: 30 Mars 2023 à 22:45:12 »

Salut Freeman,

Je pense que celui de Quimper est celui qui m'avait acheté le 620 monocarène.

Mais ça ne résoud rien pour Jouls, et s'il a quelqu'un près de chez lui capable de faire le travail correctement et à bon prix, ne pas hésiter !
Salut Jcjcat,
Si ma mémoire ne me fait pas défaut, le gars de Quimper achetait ses coques à Stingray (Afrique du sud) et les revendaient sous le nom de Centaure. Selon ses dires, c'est lui qui était dépositaire de ce nom (mais comme il ne m'inspirait pas confiance, est-ce qu'il disait vrai ou pas... "that's the question").
Je sais que sur la fin, il s'est dépêché de fermer sa boutique car il commençait à y avoir des grincements de dents notamment du côté des montages et câblages électriques indignent d'un vrai pro.

En phase avec toi pour ce qui est de refaire un pont propre en local. Il faut juste trouver le bon pro en la matière. (si le TA n'est pas touché, ça simplifiera grandement les choses.)
Journalisée
nouky
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1066


6.2 Narwhal DF 115 Suzuki
Firefox 125.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #48 le: 31 Mars 2023 à 05:59:45 »

Bonjour
Ton gars a Quimper vendait des cannes a pêche aussi , il avait une incompétence notoire pour le montage des semi-rigides  .
les clients étaient bien dans la peine avec leurs package .
bonne journée a tous
Nouky
Journalisée

Fabrice
MORBIHAN 56
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #49 le: 31 Mars 2023 à 08:02:13 »

J'ai bien l'impression que mon bateau vient de là, quand j'ai démonté tout le pont , les trous éffectués pour le passage des câbles n'était imprégné ni protégé pour éviter les infiltration d'eau dans le CP.
Autre chose mais qui n'a rien à voir avec le revendeur de quimper, mais qui expliquerait une infiltration d'eau dans le pont de mon bateau, je pense que l'ancien propriétaire c'est prix une barrière de limitation de hauteur (type barrière de 2m de parking).
l'arceau de la console était déformé, la console fissurée à certain endroit et devant la console une fissure qui presque toute la largeur du bateau ( elle doit s'arrêter à 15cm de chaque coté). Cela à du soulever le pont le décaler et accélérer l'infiltration et le pourrissement du pont.
Ce matin direction CONCEPT NAUTIQUE Stevenn souhaite voir le bateau.
Journalisée

Julien
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #50 le: 03 Avril 2023 à 21:30:49 »

Jouls, dans ta réponse datée du 18/03  à mon message tu  t'étonnes : " ce bateau est daté de 2010 sur les papiers et peut-être une plaque rivetée sur le tableau ou ailleurs ..."

Oui, je maintiens ce que j'ai écrit, et ça me semble très simple  :

dans les dernières années du XXème siècle en Afrique du Sud ou ailleurs dans un pays voisin un bricoleur achète un bateau sur place et veut l'utiliser pour la pêche, et comme il n'y a pas de bac à poissons il découpe le pont, bricole un bac en plusieurs morceaux/panneaux de fibre de verre qu'il parvient à introduire tant bien que mal dans la découpe, stratifie le tout avec une étanchéité impossible à faire - ce qui est très difficile à réaliser quand le pont est déjà collé - tout ça fait avec de la résine polyester plus ou moins vieille ... et certainement pas avec une bonne résine époxy de qualité qui colle même sous l'eau !



Ce bateau a peut-être été vendu et revendu plusieurs fais pas ses divers propriétaires, avec une facture de vente entre particuliers, qui ne se sont probablement pas aperçus de la "qualité de ce bricolage" et est finalement arrivé en France où, même si la personne qui en a fait l'homologation française pour la règle n'avait peut-être aucune obligation d'aller vérifier que le pont n'était pas pourri.

Lors de sa construction au chantier Stingray il a certainement été réalisé dans les règles - de plus, sachant que ce chantier vend à l'armée ...oui mais des modèles renforcés et fignolés, évidemment plus que ceux du grand public !  Mike Bradley, le designer m'avait proposé des bateaux de commandos de marine, des 630 cata poussés par 2x200cv, mais pas au même prix, ça c'est sûr !!!



Donc ne rêve pas trop, les propriétaires précédents de ton SR n'y ont probablement vu que du feu et tu n'as aucune chance de les faire changer d'avis devant la menace d'un procès qui dès le départ te coûterait bien plus que le remplacement du pont par un pro .
Journalisée
Carcajou77
Gilles
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 73


Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #51 le: 03 Avril 2023 à 23:44:47 »

Bonsoir à tous,

Que le monde est petit !

J’ai acheté à Quimper chez ce vendeur de cannes à pêche il y a très longtemps un Falcon SR 5?? d’occasion Il faisait 5,90 je crois.

Ce type était capable de vendre un tapis à un Marocain.

J’avais fait un bon de cde blindé (heureusement) en précisant que la decoupe sur le pont suivant ses dires correspondait à une reparation due à une chute miraculeuse de bouteilles de plongée… et en aucun cas une réparation quelconque de la coque par l’intérieur.

Un jour en nettoyant le bateau au jet je m’aperçus que la coque au niveau du devant du coffre était toute delaminée pratiquement ouverte sur sa largeur.

J’avais un bon pote avocat qui était intervenu, et l’importateur aussi; du coup vu le bordel que j’avais lancé (je ne vais pas trop détailler) j’ai obtenu un bateau tout neuf en échange j’ai démonté et remonté toute la partie électrique, moteur et réservoir.


C’était vraiment des maquignons!

Normalement j’ai encore le dossier avec les photos.

Bon courage!

PS: ce falcon avait une bonne carène.
Journalisée
Jouls56
Membre actif
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57

Safari 0.8.2
Mac OS

Voir le profil
« Répondre #52 le: 04 Avril 2023 à 07:57:09 »

Bonsoir à tous,

Que le monde est petit !

J’ai acheté à Quimper chez ce vendeur de cannes à pêche il y a très longtemps un Falcon SR 5?? d’occasion Il faisait 5,90 je crois.

Ce type était capable de vendre un tapis à un Marocain.

J’avais fait un bon de cde blindé (heureusement) en précisant que la decoupe sur le pont suivant ses dires correspondait à une reparation due à une chute miraculeuse de bouteilles de plongée… et en aucun cas une réparation quelconque de la coque par l’intérieur.



Un jour en nettoyant le bateau au jet je m’aperçus que la coque au niveau du devant du coffre était toute delaminée pratiquement ouverte sur sa largeur.

J’avais un bon pote avocat qui était intervenu, et l’importateur aussi; du coup vu le bordel que j’avais lancé (je ne vais pas trop détailler) j’ai obtenu un bateau tout neuf en échange j’ai démonté et remonté toute la partie électrique, moteur et réservoir.


C’était vraiment des maquignons!

Normalement j’ai encore le dossier avec les photos.

Bon courage!

PS: ce falcon avait une bonne carène.


Si tu as des photos ça peut m'intéresser pour ma curiosité personnelle.
L'ultimatum avec mon vendeur est fini aujourd'hui , je lui demande 2500 pour les frais de réparations et je suis prêt a en accepter 2000, en dessous de 2000 , j'en aurai pour plus cher de tout réparer que de frais de dossier.
Oui j'oubliais Concept Nautique a constaté également que le moteur avait été modifié et pas adapté au bateau, ce qui allonge la note.
J'ai démonté tout le pont pour avoir un devis revu à la baisse mais si ça doit aller au tribunal , le remontage sera inclu dans les réparations, je ne m'occupe plus de rien .
Je suis conciliant depuis le début en cherchant des solutions mais le vendeur est un jeune qui s'en fou complètement, il réponds 1 fois sur dix et fait l'autruche.
Journalisée

Julien
nouky
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1066


6.2 Narwhal DF 115 Suzuki
Firefox 125.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #53 le: 04 Avril 2023 à 19:12:50 »

encore un coup du fameux Jean-louis de Quimper "espace pêche" de mémoire !
Journalisée

Fabrice
MORBIHAN 56
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #54 le: 05 Avril 2023 à 14:49:15 »

Ce qui me surprend dans ce post c'est le fait que tu dis avoir acheté un pneu "de 2011" et que tu t'étonnes  d'avoir les soucis que tu as bien décrit, ce après 12 ans de "vie et d'utilisation de ce bateau", ce qui n'a pas été caché !

Si tu avais acheté un bateau de 2021, je comprendrais que tu te sentes frustré de découvrir que ton bateau "presque neuf" est dans l'état que l'on constate aujourd'hui. Considères-tu que ton Centaure est né en 2011 ?
J'ai déjà répondu : c'est non, car en 2011 les planchers de cette marque étaient en fibre de verre pleine, sans la moindre trace de contreplaqué.
L'année réelle est certainement 10 a 20 ans de plus, au xxème siècle.

Je le sais puisque j'ai fait mon premier voyage en RSA quelques années avant l'an 2000  pour aller y visiter plusieurs constructeurs durant ma semaine de séjour dans la région de Capetown.
Le constructeur des Stingray m'a fait longuement visiter ses lignes de construction, monos, catas et pencil boats de course, et j'ai été convaincu de la qualité de ses bateaux, la qualité étant visiblement capable de supporter la comparaison avec beaucoup de constructions de l'autre coté des Alpes, où j'avais été choqué du peu d'épaisseur des coques ... mieux vaut ne pas taper un rocher !
Pour la finition, c'était autre chose et depuis que je suis à la retraite Centaure a fait des progrès.



Sur le site PBoat j'ai raconté ce qui s'était passé lors de vacances en Corse ... j'avais un catamaran Tomcat 550 avec 2 moteurs 50cv et voiture + remorque étaient garées près de la plage voisine du port. Au retour d'une sortie je suis allé chercher la voiture pendant que ma femme restait sur le bateau, moteur tournant à quelques mètres de la plage, et alors que je reculais la remorque un gros bateau est arrivé avec un skieur et a viré de bord à quelques mètres de mon boat ... sa grosse vague a propulsé mon Tomcat sur la plage, où pointait un superbe rocher bien pointu  et bien entendu mon bateau s'esp posé dessus brutalement ... bruit comme une explosion et 20 secondes plus tard il y avait foule autour du bateau, une dizaine d'italiens surtout accourus pour constater le "trou".

En réalité le trou était inexistant, juste visible un éclat de gelcoat ...!



Pour terminer, tu sembles persister à vouloir te faire dédommager par ton vendeur - ce que je peux comprendre, alors essayes - mais si tu vas devant un tribunal je vois mal celui-ci condamner ton vendeur pour une prétendue falsification de documents administratifs pour un bateau doté de documents falsifiés, ce qui est facile à prouver ! Et si tu es débouté, c'est toi qui payes les frais de justice ...

Tu dis que l'importateur actuel prétend que le moteur aurait été bricolé ... que l'horamètre indique très peu d'heures pour un moteur qui pourrait en avoir quelques milliers ... d'abord il n'y a jamais eu d'horamètre livré avec un Yam 2T, c'est juste un accessoire à quelques euros qu'on rajoute, et en aucun cas il ne faut lui faire confiance !
Moteur bricolé ... je n'en connais pas de ces années là qui soient dans leur état d'origine, sauf si jamais installé et navigué ... essayes d'en acheter un neuf en France, c'est introuvable, et s'il a poussé le bateau pendant X années, il y a forcément des pièces introuvables à remplacer par du plus ou moins adaptable un jour ou l'autre, chinois ou coréen ! Et ce n'est pas interdit ...






Journalisée
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2188


Firefox 126.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #55 le: 05 Avril 2023 à 17:50:57 »

Bonsoir,

Plus tôt que supputer des histoires qui ne sont peut être pas vraies ou du moins loin d'être certaines quand à  l'année du bateau et ou du moteur ??
Ils ont certainement tous les deux, moteurs comme bateau un numéro d'identification /  numéro de série / plaque constructeur ?

Il suffit donc tant pour la coque que pour le moteur d’interrogé les bases de données des constructeurs respectif pour avoir les années de construction / commercialisation des deux éléments, et comme cela  il ni aura plus de doutes !!

Un ami qui intervient ici  aussi, la fait dernièrement !  ayant des doutes sur l'âge réel de son moteur, il  fut rassuré par l'importateur assez rapidement !!  

Un distributeur voir mieux l'importateur doit pouvoir facilement retrouvé les infos !!
« Dernière édition: 05 Avril 2023 à 22:28:45 par doumes » Journalisée
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #56 le: 05 Avril 2023 à 19:46:42 »

Doumes, tu as tout a fait raison, mais si la plaque a disparu par exemple, qui va certifier que le bateau qui semble être de 2011 est en réalité un bricolo des années 90 Huh
L'importateur actuel a peut-être son idée là-dessus, un numéro de série confronté à ceux du constructeur en RSA pourrait aider
Journalisée
ski wake
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1431


Michel - 75 et 06
Chrome 124.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #57 le: 05 Avril 2023 à 21:20:55 »

Doumes, tu as tout a fait raison, mais si la plaque a disparu par exemple, qui va certifier que le bateau qui semble être de 2011 est en réalité un bricolo des années 90 Huh
...

Y'a pas un numéro gravé sur la coque ?  Embarrassé

Ce numéro de coque mentionne notamment l'année si je ne m' abuse ...  Pleurs
Journalisée

La passion du nautisme à ce point, c' est du vice Sourire , mais j' assume Sourire Sourire  !
J' aime autant la plaisance à Voile qu'au Moteur ... ; les plaisirs sont différents !

"La Vie est trop courte, alors autant voyager en 1ère classe !" ( Philippe NOIRET )
doumes
Si tu relâches t'es un lâche
Membre Héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2188


Firefox 126.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #58 le: 05 Avril 2023 à 22:34:54 »

Bonsoir

Doumes, tu as tout a fait raison, mais si la plaque a disparu par exemple, qui va certifier que le bateau qui semble être de 2011 est en réalité un bricolo des années 90 Huh
L'importateur actuel a peut-être son idée là-dessus, un numéro de série confronté à ceux du constructeur en RSA pourrait aider

il doit être plus que facile a Julien de voir si cette plaque est  présente ou non  ??  d'ailleurs pourquoi aurait elle disparue ?
Journalisée
jcjcat06
Membre référent
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 313

Chrome 121.0.0.0
Win 64

Voir le profil
« Répondre #59 le: 06 Avril 2023 à 16:11:08 »

La plaque portant les diverses inscriptions est de la responsabilité de l'importateur pour les bateaux importés, c'est donc lui qui la commande et la fait imprimer ou graver. Jusqu'en 2006 ( date de ma retraite) c'était comme ça.

Donc un bateau construit et acheté en Afrique aura sa propre plaque, avec les infos françaises de réception (nom du chantier qui fait la réception, moi c'était ICNN à La Rochelle, numéro de réception, etc ...) et la plaque africaine n'a plus de raison d'être et disparait rapidement car en général c'est un bout d'alu très mince qui se désagrège vite.

Jouls, ton pneu a-t-il une de ces plaques, ou 2, ou plus Huh Photo-s) stp
Journalisée
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant àé tout moment àé un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 18 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Page générée en 0.124 secondes avec 31 requêtes. Google a visité dernièrement cette page 06 Avril 2023 à 05:00:03
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
                  Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit